Les féministes ne mobilisent plus : moins d'un millier de manifestants

Publié le par Avortementivg

Chiennes de garde feministes feminismePourtant, la "journée internationale des femmes" aurait dû être une bonne occasion de rassembler. Symboliquement, la manifestation partait du siège parisien du planning familial. Mais cette manifestation n'a pas mobilisé : seulement 600 personnes selon la police, 800 selon les médias, comme le Parisien qui a titré "Peu nombreuses dans la manifestation féministe".

Le parisien, reprenant le slogan scandé au cours le la manifestation « La liberté de décider, on s’est battue pour la gagner, on se battra pour la garder. », ironise même : "Il est un autre slogan que les quelque 800 féministes auraient pu chanter : « Mais elles sont où, mais elles sont où les jeunes militantes ? » " En effet, les filles de 18 à 25 ans, hormis celles défilant sous la bannière du syndicat étudiant Unef ou de partis de gauche, étaient aux abonnées absentes. Une nouvelle preuve que les mouvements féministes ne mobilisent pas la jeunesse française.

Pourtant ce sont des dizaines d'associations, de syndicats et et de partis politiques qui avaient appelé à la mobilisation : le planning familial, les chiennes de garde, le PS, le PCF, ou encore la CGT ou la FSU ont ainsi participé. Etaient présents des personnalités politiques comme Harlem Désir (PS) ou Marie-George Buffet (PC).

Les raisons invoquées étaient diverses, l'avortement y figurant en bonne place, d'où le de départ prévu à partir du planning familial. Y figuraient aussi en bonne posture l'égalité salariale, mais aussi la solidarité aux travailleuses sans-papiers.

Par comparaison, la marche pour la vie parisienne contre l'avortement avait réuni plus de 2300 personnes selon la police, soit plus de deux fois plus, sans avoir ni de journée nationale, ni un receuil divers de revendications fédératrices. Nul doute que ces manifestants anti-avortement n'auraient pas été d'accord avec le slogan "Le fémnisme n'a jamais tué personne, le machisme tue tous les jours".

Source : Yahoo Actualité, Le Parisien

A lire aussi :

Le planning familial français relance une campagne de pub pour l'avortement


Le planning familial français (MFPF) à court de subventions


La saga du planning familial français n'en finit plus


Le gouvernement français veut encourager l'IVG


En France, de plus en plus d'avortement "de confort"

Publié dans Actualité France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article