L'infanticide se pratique encore aux Etats-Unis

Publié le par Avortementivg

student for live planned parenthood infanticideMalgré la loi fédérale sur les enfants nés vivants, qui protège les bébés nés vivants à la suite d'un avortement, l'infanticide continue de se pratiquer aux Etats-Unis. C'est une énième vidéo cachée au planning familial américain qui a révélé cela. Une conseillère d'un centre du planning familial dans le New Jersey répond ainsi à une jeune femme qui lui demande si le bébé naît vivant pour un avortement à 22 semaines, pratiqué régulièrement aux Etats Unis : "pour la plupart, non, mais cela arrive où il est encore vivant".

Une vidéo qui a été prise l'année dernière avec une série d'autres, toutes aussi polémiques, dans lesquelles on pouvait aussi entendre les conseillères du planning familial américain couvrir les viols sur mineurs en aidant à des avortements secrets, sans prévenir les autorités de la présomption de viol. Et cela, dans plusieurs Etats différents.

Revenons sur le mot "encore" qui suppose que,  selon la conseillère du planning familial américain il était déjà vivant avant l'avortement. Essayant de se justifier, elle explique que "il ne pourrait pas survivre tout seul, vous savez, donc à la fin, le bébé meurt". Encore une fois, il est mentionné ici le mot de "bébé" et non de "foetus", montrant bien l'état d'esprit de la conseillère qui a la conviction profonde qu'il ne s'agit pas d'un amas de cellule, par exemple, à ce stade de la grossesse, mais d'un "bébé".

C'est donc un témoignage frappant que des cliniques laissent mourir de nombreux nourrissons qui survivent à des avortements.

La vidéo a été réalisée par l'association des étudiants pour la vie d'Amérique. Kristan Hawkins, la présidente a déclaré avoir été "profondément choquée quand l'infirmière du planning familial révèle si facilement que laisser un bébé mourir [...] est une pratique commune des avorteurs", avant d'ajouter que "Manifestement, nous ne faisont pas assez pour protéger les nouveaux-nés dans ce pays". Elle n'a pas manqué de rappeler que Barack Obama avait voté contre une loi dans son Etat, visant à protéger les nouveaux-nés dans ce genre de situation. Elle a appelé à une enquête immédiate des autorités dans cette organisation quie reçoit chaque année plus de 300 millions de dollars de l'Etat fédéral.

Sources : LifeNews, eyeblast.tv

A lire aussi :

Nouveau scandale impliquant le planning familial américain


Le planning familial américain couvre les viols et les abus sexuels


L'avortement utilisé à des fins racistes par le planning familial américain


Le planning familial prend peur en Europe

Publié dans Actualité Etats Unis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article