Espagne: des scientifiques contre la légalisation de l'avortement

Publié le par Avortementivg

Une association "anti-avortement" a présenté mardi une pétition signée par plusieurs centaines de scientifiques et d'intellectuels contre le projet du gouvernement socialiste de légaliser totalement l'avortement.

Les pétitionnaires estiment dans ce "manifeste pour la défense de la vie humaine" que l'avortement représente "un acte simple et cruel d'interruption d'une vie", jugeant que la vie humaine commence dès "le moment de la fécondation".

Un millier de scientifiques et d'intellectuels ont signé ce texte, a assuré mardi au cours d'une conférence de presse, l'une des personnes à l'origine de la pétition, Nicolas Jouve de la Barreda, professeur de génétique à l'Université d'Alcala de Henares (centre).

Cette initiative de l'association HazteOir ("Fais-toi entendre") qui milite contre l'avortement, l'euthanasie et pour la famille en tant qu'"institution fondamentale pour l'ordre social", intervient au lendemain du lancement par l'Eglise espagnole d'une campagne publicitaire controversée contre l'avortement.

Les évêques espagnols ont lancé une campagne pour dénoncer le fait que les espèces animales menacées sont, selon elle, plus protégées que les embryons humains en Espagne.

Le fondateur de HazteOir, Ignacio Arsuaga qui se déclare "catholique à titre personnel", estime que la campagne des évêques est "très bien faite" et "pose bien le problème".

Dans la campagne des évêques, on voit côte à côte un jeune enfant habillé et un lynx ibérique, l'une des espèces animales les plus menacées en Espagne. Une mention "lynx protégé" est apposée sur l'animal et le bébé demande "et moi?", au-dessus d'un slogan "protège ma vie!".

Le gouvernement veut rendre pleinement légal l'avortement dans un délai de grossesse limité, comme c'est déjà le cas dans la plupart des pays européens.

Actuellement, l'avortement est autorisé jusqu'à 12 semaines en cas de viol, 22 semaines en cas de malformation et sans limitation de temps en cas de danger physique ou psychique pour la mère. Cette dernière disposition, la plus utilisée, donne lieu à des avortement très tardifs.

Source : Romandie.com, LeMonde

A lire aussi :

Rapport en Espagne en vue de la future loi 2009


Espagne et avortement : une loi à suivre en 2009


Vidéo : publicité espagnole anti-avortement


Brèves
  (23/01) Espagne : le gouvernement décidé à élargir la loi

Publié dans Actualité Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article