Le pape condamne-t-il l'avortement thérapeutique?

Publié le par Avortementivg

Alors que la presse se fait écho de l'opposition du souverain pontif à l'avortement thérapeutique, le Vatican fait une mise au point : les journalistes ont parlé un peu vite. Si le pape a fermement condamné l'avortement durant son voyage en Afrique, il n'a pas remis en cause la possibilité d'avorter en cas de danger pour la vie de la mère.

Le Vatican a fait une mise au point sur les propos controversés du pape Benoît XVI sur l'avortement, précisant qu'il "ne parlait pas d'avortement thérapeutique" mais déplorait "une large utilisation de l'avortement comme moyen de contrôle des naissances". Et en effet, malgré les interprétations erronées de journaux au rang desquelle figure le NouvelObs, les paroles que le NouvleObs retranscrit sont pourtant bien claires : "Combien est amère l'ironie de ceux qui promeuvent l'avortement au rang des soins de la santé des 'mamans' ! Combien est déconcertante la thèse de ceux qui prétendent que la suppression de la vie serait une question de santé reproductive". Il s'agit bien ici de "santé reproductive".

L'Eglise catholique a "toujours admis l'avortement indirect", quand des soins prodigués à la femme enceinte pour lui sauver la vie "ont pour conséquence la mort du foetus", a précisé le porte-parole du Vatican.

"Ce que le pape a dit, c'est qu'on ne peut pas avancer le concept de santé maternelle pour justifier l'avortement comme moyen de régulation des naissances", a assuré le porte-parole.

Dans un discours vendredi à la présidence de la République angolaise, Benoît XVI a déclaré que la promotion de l'avortement comme un soin de santé maternelle constituait pour lui "un grave sujet de préoccupation".

Sources : rtbf.be, NouvelObs



A lire aussi :

Le Pape en appelle aux droits de l'homme


Benoît XVI accuse les pays riches de "chantage"


Le Pape relance les mouvements pro-vie d'Italie

Publié dans Actualité Monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article