50 millions de $ pour le fonds des Nations Unies pour la population

Publié le par Avortementivg

Certes l'économie américaine est en grande difficulté, mais la crise et le plan de relance considérable n'a pas empêché le président Obama d'envoyer un chèque de 50 millions de dollars au fonds des Nations Unies pour la population. Un fonds pro-avortement accusé de soutenir la politique de l'enfant unique en Chine, qui comprend avortements forcés et stérilisations forcées.

En effet, les Etats-Unis et le Royaume unis avaient lancé des investigation pour savoir si ce lien était ou non avéré. Les deux rapports avaient pointé du doigt la responsabilité de l'organisation des Nations Unis dans la politique chinoise d'avortements forcés, notamment dans sa mise en place ainsi que via une assistance technique. Colin Powell, ancien secrétaire d'Etat avait confirmé par écrit "le soutien et l'engagement du fonds des Nations Unies pour la population dans  les activités de planning familial chinois permettant le gouvernement chinois à mettre en place plus efficacement son programme d'avortements forcés".

L'administration Bush avait cessé tout financement, jugeant de plus qu'il n'était pas du devoir des Etats-Unis de financer l'avortement dans le monde. Mais les financements américains avaient été rapidement remplacé par des financements d'autres pays industrialisés. La tentative des sénateurs républicains de contrer ce revirement a échoué il y a quelques jours.

L'objectif de l'organisation est clair : endiguer la croissance de la population mondiale à tout prix. L'avortement étant un des fers de lance de cette politique. Certes, le fonds des Nations Unies pour la population met plus en avant la "santé reproductive des femmes" que sa théorie néo-malthusienne de surpopulation mondiale. L'un de ses moyens d'action principal est le lobying auprès des institutions internationale pour faire pression en faveur de l'avortement, notamment dans les pays qui ne l'ont pas légalisé.

Insatisfait, des élus démocrate ont pourtant demandé de grossir l'enveloppe à 65 millions de dollars. Pourtant, selon l'institut de sondage américain Gallup, les américains seraient majoritairement contre ces financements.

Source : LifeNews, LifeSiteNews

A lire aussi :

Aux Nations Unies, 340 000 signatures contre l’avortement


Les avortements forcés perdurent en Chine

Viêt-Nam : Avortement sélectif et déséquilibre des sexes

Publié dans Actualité Etats Unis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article