Monaco légalise l'avortement thérapeutique

Publié le par Avortementivg

Le Parlement de Monaco (Conseil national) a approuvé à l'unanimité la proposition de loi autorisant l'interruption médicale de grossesse (IMG) ; il s'agit d'une première dans la principauté où le catholicisme est religion d'Etat. La nouvelle loi limite l'autorisation à trois cas : s'il y a risque pour la vie ou la santé physique de la mère, en cas de grande probabilité de troubles graves et irréversibles du foetus ou d'une affection incurable menaçant sa vie ou encore en cas de viol. En 2007, le gouvernement avait fait échouer une proposition de loi similaire.

Mardi, Mgr Bernard Barsi, archevêque de Monaco, avait condamné ce projet et hier le comité diocésain de bioéthique confirmait ces propos.

Catherine Fautrier, présidente de la Commission des droits de la femme et de la famille au Conseil national, à l'origine de cette proposition, s'est réjouie de son adoption. S'exprimant sur la réaction des institutions religieuses, elle a déclaré : « Le point de vue de l'église catholique, sur la question de l'avortement, si j'ai du mal à le comprendre, je le respecte », a souligné Catherine Fautrier. « Mais pourquoi attendre la veille du vote du texte pour s'exprimer sur le sujet de manière aussi sévère et provocatrice, sinon pour jeter le trouble une dernière fois ! ».

Pour le ministre d'Etat, Jean-Paul Proust, "ces dispositions n'ont pas un objectif moral. Cela relève de la conscience de chacun et j'écoute à ce sujet avec beaucoup de respect le message de notre archevêque qui s'adresse à la conscience de chacun. Notre projet de loi a un objectif plus modeste... Il se contente de supprimer des sanctions pénales infligées par la société à la maman et au médecin dans des situations douloureuses bien précises".

Sources : Gènéthique, NiceMatin


A lire aussi :

Projet de légalisation de l'IMG a Monaco : l'Eglise proteste

Publié dans Actualité France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article