Viêt-Nam : les scientifiques confirment la masculinisation du pays

Publié le par Avortementivg

Depuis 5 ans, au Viêt-nam, la proportion de garçons à la naissance ne cesse de croître du fait d’avortements sélectifs. C’est ce que viennent de prouver un chercheur de l’IRD (l'institut de recherche pour le développement) et ses partenaires. Ils ont analysé les données des enquêtes démographiques annuelles réalisée auprès de 450 000 Vietnamiennes depuis 2000, ainsi que celles de deux études en 2007 et 2008 portant sur 1,1 million de naissances. Ils ont montré qu’au Viêt-nam, depuis 2004, le sex ratio à la naissance augmente graduellement. En 2005, on comptait 108 naissances de garçons pour 100 naissances de filles. Ce chiffre a atteint 112 en 2006, niveau significativement plus élevé que la norme biologique de 105. Cela traduit une manipulation active de la répartition des genres à la naissance, c’est-à-dire des avortements sélectifs en défaveur des filles.

Depuis les années 1980, de nombreux pays asiatiques et, plus récemment, la Géorgie, l’Arménie ou encore l’Azerbaïdjan, affichent un sex ratio à la naissance en augmentation. Ce phénomène n’avait jusque là pas été établi pour le Viêt-nam, où il n’est apparu que récemment. La préférence pour les fils traduit une discrimination active contre les filles. En outre, elle entraîne un déséquilibre des genres dans la population vietnamienne. Le déficit futur de femmes pourrait donc avoir de graves conséquences sociales dans les années à venir.

Christophe Z. Guilmoto, directeur de recherche à l’IRD (UMR CEPED - IRD, INED, Université Paris Descartes) et deux chercheurs vietnamiens ont voulu retracer l’évolution du sex ratio à la naissance au Viêt-nam au cours des 5 dernières années et étudier les possibles effets d’une sélection prénatale du sexe de l’enfant sur la masculinisation de la population.

Leur analyse a révélé une zone de forte masculinité dans le delta du Fleuve Rouge, entre les villes d’Hanoi et de Hai Phong, noyau historique du pays. Il s’agit d’une région agricole densément peuplée et profondément marquée par les récentes transformations économiques au Viêt-nam.

Source : Article de l'IRD en pdf (visualisez-le en cliquant sur ce lien).

A lire aussi :

Avortement sélectif: il manque désormais 163 millions de femme en Asie


L'interdiction d'enfanter reste une priorité au Vietnam


Viêt-Nam : Avortement sélectif et déséquilibre des sexes

Publié dans Etudes scientifiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article