Espagne : l'Eglise se lève à nouveau contre l'avortement légal

Publié le par Avortementivg

L'Eglise d'Espagne s'est de nouveau prononcée contre la libéralisation de l'avortement et a demandé jeudi aux députés catholiques de voter contre un projet en ce sens du gouvernement socialiste.

 

"Aucun catholique qui respecte sa foi ne pourra approuver ou voter" ce projet de loi, affirme l'Eglise dans une déclaration adoptée au cours d'une réunion de la Conférence épiscopale espagnole (CEE).

 

Le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero propose de légaliser des interruptions volontaires de grossesse (IVG) que la loi espagnole ne permet pas aujourd'hui.

 

Actuellement, aux termes d'une loi datant de 1985 l'avortement n'est autorisé qu'en cas de viol (jusqu'à 12 semaines de grossesse), de malformations du foetus (22 semaines) ou de "danger pour la santé physique ou psychique de la mère" (sans limitation de temps).

 

Le projet du gouvernement est de légaliser les IVG jusqu'à la 14e semaine et d'autoriser les avortements sous conditions (risques pour la santé de la mère, malformation du foetus) jusqu'à la 22e semaine.

 

Le gouvernement veut en outre autoriser les jeunes filles à pratiquer des IVG sans le consentement des parents à partir de 16 ans - une partie controversée du projet. Ce projet de loi "constitue un sérieux recul par rapport à l'actuelle législation" qui, estiment les évêques, est "déjà en elle-même si injuste", selon la déclaration.

 

Ce n'est pas la première fois que l'Eglise catholique espagnole se prononce contre l'avortement. Face au nouveau projet gouvernemental, sa position est soutenue par les milieux catholiques de droite qui ont convoqué une grande manifestation de protestation pour l'automne.

 

Source : La Croix

Publié dans Actualité Europe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article